Sommaire

 

Le traitement du cancer du foie va dépendre principalement du stade. En fonction du résultat, plusieurs options se présenteront comme la chirurgie, la greffe du foie, la chimiothérapie, l'immunothérapie, etc.

Traitement du cancer du foie : de quels critères dépend-il ?

En cas de carcinome hépatocellulaire (CHC), le traitement à adopter dépend de nombreux critères :

  • le stade du cancer du foie ;
  • la rapidité à laquelle se développe la tumeur ;
  • sa localisation ;
  • son volume (on sait que plus le volume de la tumeur est important, plus les taux de guérison sont faibles) ;
  • le nombre de tumeurs présentes dans le foie ;
  • son extension éventuelle à d'autres organes ;
  • l'état de santé du foie ;
  • l'état de santé général du patient.

En fonction de ces éléments, on peut décider d'opter pour :

Le critère du stade

De façon générale, on constate selon le stade du cancer du foie les choix de traitement suivants :

  • Les cancers du foie de stade I sont candidats pour l'ablation chirurgicale de la tumeur ou d'une partie du foie (hépatectomie partielle), la greffe de foie ou l'ablation par radiofréquence.
  • Les CHC de stade II sont essentiellement traités par chimioembolisation.
  • Les cancers hépatiques de stades III ou IVA sont traités par chimiothérapie et immunothérapie.
  • Les cancers du foie de stade IV et les cancers du foie en phase terminale sont pris en charge en soins palliatifs.

Le plan de traitement tient surtout compte du stade du cancer du foie selon la classification BCLC.

Traitement du cancer du foie : la chirurgie

La chirurgie du cancer du foie est employée pour retirer les tumeurs du foie en découpant la partie qui est touchée (ablation partielle) :

  • Il s'agit de la technique à privilégier lorsque le foie fonctionne normalement, d'autant que c'est un organe qui est capable de se régénérer en quelques semaines.
  • Si la totalité des cellules cancéreuses peut être enlevée, le patient a de bonnes chances de survie. Il est toutefois assez difficile d'y parvenir car :
    • Les cancers du foie sont souvent volumineux et répartis dans plusieurs parties du foie, voire métastasés au-delà du foie.
    • Certaines personnes ont un foie trop abîmé pour qu'il soit opéré. C'est notamment le cas de certains patients atteints de cirrhose.

D'une façon générale, une intervention chirurgicale au moment du diagnostic n'est possible que dans 15 % des cas.

Greffe de foie

Si le foie ne peut plus fonctionner normalement, le traitement de référence est la greffe de foie. Le grand intérêt de cette intervention est de permettre de traiter simultanément le cancer et la maladie chronique du foie en remplaçant en totalité l'organe malade par un foie sain. Toutefois, il s'agit d'une opération lourde qui n'est pas envisageable chez tous les malades. En effet, les contre-indications sont nombreuses.

Chimioembolisation : un traitement du cancer du foie

Le traitement du cancer du foie peut consister à détruire la tumeur plutôt que de la retirer. Pour cela, on a parfois recours à la chimioembolisation. Cette technique combine :

  • l'embolisation qui vise à diminuer l'apport sanguin vers la tumeur en bloquant l'artère qui l'alimente ;
  • la chimiothérapie plus classique.

Cependant, la chimioembolisation n'est pas sans danger puisqu'elle diminue également la vascularisation des parties saines du foie. Elle n'est donc pas envisageable chez des personnes souffrants de pathologies hépatiques telles qu'une cirrhose ou une hépatite virale.

Immunothérapie

L'immunothérapie, ou thérapie ciblée, est un traitement médicamenteux utilisé pour agir sur les mécanismes de développement des cellules cancéreuses :

  • La molécule utilisée (le sorafénib) est rarement efficace sur les formes avancées de cancer du foie.
  • Néanmoins, depuis peu, un nouveau traitement est à l'étude : le nivolumab. Ce dernier permet de traiter efficacement les cancers hépatiques de forme avancée dans environ 20 % des cas.

Même si les premiers résultats de ce nouveau traitement par immunothérapie sont encourageants :

  • Ils devront être confirmés en réalisant des études à grande échelle.
  • Ils ne concernent que peu de patients et seulement ceux dont la fonction hépatique reste relativement bonne.

Traitement du cancer du foie : la radiothérapie

La radiothérapie du cancer du foie est envisageable si :

  • la tumeur est localisée et de taille réduite ;
  • l'état général du foie est bon.

Si cette technique est possible, on utilise alors :

  • soit la chaleur (radiofréquence) : on insère de petites électrodes dans le foie pour y déclencher une décharge électrique qui brûle les cellules cancéreuses ;
  • soit le froid (cryothérapie) : on insère dans le foie une sonde contenant de l’azote liquide à - 200 °C afin de brûler les cellules tumorales par le froid.

Radio-embolisation

La radio-embolisation consiste à empêcher la croissance de la tumeur en injectant plusieurs millions de microscopiques billes radioactives dans les artères qui l'alimentent :

  • La radiation émise par l'yttrium 90 qu'elles présentent en surface va directement détruire les cellules cancéreuses auprès desquelles elles se trouvent.
  • Les tissus sains du foie, eux, sont donc relativement épargnés.

Aussi dans la rubrique :

Traiter et prévenir le cancer du foie

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider